Rodin l'exposition du centenaire - jeudi 6 juillet 2017 à 12h30

rodin
35,00 € l'unité

5 places disponibles
in stock
+

Nous vous proposons de découvrir lors d'une visite guidée l'exposition du centenaire consacrée à Rodin (1840-1917).

Considéré comme l'un des pères de la sculpture moderne et avant Braque, Picasso, Matisse, il intègre l'accident dans son travail, invente l'œuvre non finie, la figure partielle, l'assemblage et le collage. L'exposition du centenaire fête cet artiste protéiforme, convoque ses collectionneurs, et Carpeaux, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso, Richier, pour rendre mieux compte de son génie.

Son usage du dessin devance les grands expressionnistes germaniques, son rapport à la photographie annonce celles de Brancusi ou de Moore.

La visite guidée vous présentera l'œuvre de Rodin et les mutations du regard qu'elle a engendrées. A partir des années 1880, Rodin est salué comme celui qui a rendu vie la sculpture : « de conventionnelle, la sculpture s'est faite expressive ». Le corps fournit le vocabulaire des passions humaines, un expressionnisme rodinien s'impose. C'est aussi la période des « dessins noirs » - peu connus, peu vus - qui nourrissent l'univers de sa future Porte de l'Enfer.

L'exposition de son œuvre, que Rodin organise à Paris en 1900 en marge de l'Exposition Universelle, le place au premier plan de la scène artistique. Il y montre un aspect inédit de son travail à travers des séries d'œuvres en plâtre - son matériau de prédilection : matière immaculée

A la fin des années 1890, Rodin se consacre davantage au dessin. En 1902, il en expose à Prague une importante série, qui est partiellement reconstituée au Grand Palais. Cette production totalement indépendante de la sculpture bouleverse par la liberté et la modernité de cette nouvelle expression. Rodin exploite largement la photographie à partir des années 1880. Les tirages retouchés par l'artiste deviennent des œuvres à part entière et sont utilisés et intégrés au processus créatif. Après 1945, des artistes comme Henry Moore porteront à son paroxysme cet usage de la photographie.

Rendez-vous à 12h15 devant le Grand Palais